ECONOMIE
A la Une

COVID-19 : Macky Sall promet de soutenir le “génie créatif” des sénégalais

C’est l’une des ramifications du programme de résilience économique et sociale (PRES) dans son volet “soutien au entreprises”. Le président de la République qui l’a annoncé dans son discours à la Nation ce lundi 11 mai a décidé d’apporter le soutien de l’Etat au “génie créateur sénégalais”.

Le chef de l’Etat qui a eu une pensée à “toutes ces initiatives locales qui fleurissent face au COVID-19”, mentionne dans son discours “(les) tailleurs qui confectionnent des masques, (les) étudiants, enseignants et chercheurs qui fabriquent des gels hydro alcooliques, (…) inventent des robots, des respirateurs artificiels et des machines à laver les mains”. “Je pense aux concepteurs de plateformes de commerce électronique et aux livreurs qui offrent leurs services pour (nous) éviter des déplacements propices aux risques de contamination”, a encore dit le président Macky Sall.

A en croire le chef de l’Etat, “toutes ces compétences et ces savoir-faire locaux (nous) parlent pour (…) dire que rien ne peut épuiser la force mentale d’un peuple résolu à affronter les épreuves et maitriser son destin”. Et, évoquant le plan national de relance de l’économique dans la gestion de l’après-crise, il dit sa “ferme intention” de “soutenir toutes ces énergies positives et toutes ces intelligence créatives”. Parce que, poursuit-il, “elles portent les promesses généreuses d’un futur plus moderne et plus prospère”.

Dans la foulée, Macky Sall révèle que “dix millions de masques” produits localement seront distribués dans les marchés et autres lieux publics.

Pour rappel, le programme de relance de l’économie qui prévoit un soutien aux secteurs les plus touchés dont ceux de l’hôtellerie et du tourisme, l’automobile, le commerce, le transport et les biens de consommation entre autres, prévoit une enveloppe 302 milliards de francs CFA pour notamment “soutenir le secteur privé et maintenir les emplois à travers un programme d’injection de liquidités assorti de mesures fiscales et douanières”. Dans le même ordre d’idées, l’Etat prévoit des “remises et suspensions d’impôts” en faveur des entreprises qui “s’engageront à maintenir leurs travailleurs en activité pour la durée de la crise, ou à payer plus de 70% du salaire des employés mis en chômage technique pendant cette période”.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer