CULTURE
A la Une

Sévèrement lynchée sur les RS : Fatma Dione, Miss Sénégal réagit

« J’ai dignement représenté ma région, c’est pour raison que j’ai gagné », Fatma Dione, Miss Sénégal 2020.
Des vertes et des pas mures, Fatima Dione en a vu et entendu. Miss Sénégal 2020, son sacre en a « surpris » plus d’un et, certains internautes ont même poussé le bouchon jusqu’à dire que si la Miss Fatick a été finalement désignée pour représenter le Sénégal, c’est lors de cette compétition, l’argent a changé de mains. Comprenne qui pourra. En tout cas, sur la toile au moins, cette candidate au bac n’a pas bon dos. Sa beauté, est remise en question, sa couronne chahutée. Plus zen face à cette volée de critiques malveillante, Fatima Dione dit « comprendre le sénégalais ». Interrogée par nos confrères de Seneweb, elle est brièvement revenue sur l’évènement, son sacre fatickois qui lui a ouvert les portes de la compétition nationale et, finalement de l’Afrique.

En attendant l’ouverture des rideaux de Miss monde, Fatma Dione qui avait confiance en elle et attendait son sacre avec impatience, garde la tête entre les épaules et, surtout un large sourire à la bouche. Loin des moqueries de la toile. « Je ne m’attendais pas à toutes ces critiques, mais je les comprends, nous sommes au Sénégal », philosophe la candidate au bac qui dit n’avoir connu le comité d’organisation qu' »à travers des ami(e)s ». Ensuite, « j’ai fait la compétition au niveau régional et remporté le trophée dans ma région, Fatick avant de m’engager dans la course pour Miss Sénégal que j’ai également remportée », détaille la Miss.

Rappelant qu’elles étaient au nombre de 14 prétendantes à Fatick, (conformément au nombre de régions que compte le Sénégal), Fatma Dione dit avoir remporté le trophée parce qu’elle a rempli tous les critères de sélection. Il y en avait beaucoup, comme « la beauté, le niveau d’études, la taille, le teint », précise-t-elle. Outre ces critères, il y avait également d’autres comme « les valeurs, l’éducation, etc », détaille encore la Miss Sénégal qui précise que toutes les candidates étaient au même pied d’égalité et, surtout, avaient les même chances de succès. Revenant sur les commentaires, Fatma Dione dit les prendre avec philosophie et en tenir compte pour « se forger une personnalité, pour s’améliorer et aller de l’avant ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page