CULTURE
A la Une

MARIE MADELEINE SUR LE DECES DE “GOLBERT” DIAGNE : “Si ce n’était pas le coronavirus…”

Elle a partagé beaucoup de moments de gloire sur les plateaux, beaucoup d’émotions et de joie de vivre un art pour lequel ils ont le même amour. Alioune Badara Diagne “Golbert” et Marie Madeleine Diallo formait un “couple” d’artistes adulé à Saint-Louis et partout ailleurs au Sénégal. Aujourd’hui, suite au rappel à Dieu d’Alioune Badara Diagne, Marie Madeleine Diallo pleure son complice de toujours. Peinée et inconsolable “Marie”, comme l’appelait Golbert dans la célèbre pièce “Bara Yeggo”, a tout de même balbutié quelques mots pour exprimer une partie de la tristesse qui l’étrangle en cette douloureuse circonstance. “C’est l’effondrement total. Quand j’ai appris la nouvelle, je n’y croyais pas. Il était un monument extraordinaire, exceptionnel dans la vie de tous les Saint-louisiens. Le baobab s’est effondré. Il était présent dans toutes les circonstances à Saint-Louis. Donc, c’est quelqu’un qui va nous manquer. C’est le baobab qui tombe”, a laissé entendre Marie Madeleine Diallo qui poursuit, “c’est le monde entier qui a perdu. Il était un artiste accompli aimé par tous les Sénégalais. Il portait Saint-Louis dans son cœur. Si ce n’était pas le Coronavirus, Saint-Louis refuserait du monde aujourd’hui”.

A l’instar de Marie Madeleine Diallo et de tout le Sénégal, le président de la République, Macky Sall a été peiné par le décès de “Golbert” Diagne. A cet effet, le chef de l’Etat a présenté ses condoléances au peuple Sénégalais.
“Journaliste, homme de culture, Golbert Diagne a traversé la vie utilement. Il laisse la marque intacte d’un créateur assidu, d’un homme ouvert et affable, d’un Saint-Louisien fier mais profondément pénétré des valeurs de la Nation. A sa famille, je présente mes condoléances émues”, a dit le président de la République. Alioune Badara Diagne est décédé dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 mars 2020 des suites d’un malaise. Il avait 79 ans.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer