CULTURE
A la Une

DÉCÉDÉ CE DIMANCHE À 69 ANS : Qui était Babacar Touré (BT), ancien PDG du groupe Sud Communication ?

Né à Fatick le 1er juillet 1951, Babacar Touré, président directeur général du groupe Sud Communication jusqu’à son décès ce dimanche 26 juillet, un l’un des précurseur du journalisme en Afrique. Il fut également un discret hommes d’affaires.

Après un diplôme en sociologie et sciences politiques (Master Degree), Babacar Touré, également titulaire d’un certificat de maîtrise d’anglais, intègre le Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI). Diplômé en journalisme et communication (promotion 1979), il intègre le quotidien national Le Soleil au mois de décembre 1979. Mais, la carrière du reporter Babacar Touré ne sera pas longue au Soleil qu’il quittera en novembre 1980. Titulaire d’un bourse pour les Etats-Unis d’Amérique, le jeune BT multiplie alors les expériences pédagogiques qui feront de lui, un journaliste aguerri : Institut français de presse, Centre de perfectionnement des communicateurs africains de l’université du Québec à Montreal (UQAM), Michigan State University et Kansas State University !

En 1982, retour au bercail. Le natif de Fatick intègre très vite l’ONG Enda Tiers-Monde où il est nommé “chargé de recherche au département communication sociale pour le développement”. Babacar Touré fera quatre ans ou presque à Enda qu’il quittera en 1986, année au cours de laquelle il co-fonde le Groupe Sud Communication avec d’anciens confrères du Soleil : Abdoulaye Ndiaga Sylla, Ibrahima Fall et Sidy Gaye. Il prend la tête du groupe qui compte également Sud FM, à partir de 1994 première radio privée du pays, une chaine télévision privée, LCA, basée en France et l’Institut supérieur des sciences de l’information et de la communication (ISSIC), une école de journalisme basée à Dakar.

Désigné président de la société des éditeurs de la presse privée d’Afrique francophone (SEP) en 1990 et président du conseil d’administration (PCA) de la Grande imprimerie africaine (GIA) la même année, Babacar Touré est également membre fondateur de l’Union nationale des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (UNPICS), devenue plus tard Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS). D’une influence grandissante au Sénégal et plus tard dans la sous-région où il a “conseillé” plusieurs chefs d’Etats, Babacar Touré sera désigné membre du Conseil économique et social (CES) du Sénégal, du bureau de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (CNES), et du Collège des conseillers africains de la Banque mondiale.

En novembre 2012, il est nommé président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) en remplacement de Nancy Ngom Ndiaye. Il occupera ce poste jusqu’en mois d’août de l’année 2018 avant de céder la place à l’ancien directeur général de la télévision nationale, Babacar Diagne.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer