Actu Stars
A la Une

TOUBA : En un mois et demi, l’hôpital militaire a reçu plus de 7 000 patients

Il s’agit sans doute de l’une des premières réalisations concrètes, réussie dans le cadre du FORCE COVID-19. L’hôpital militaire de campagne installé à Touba et inauguré le 20 mars dernier, par le ministre des forces armées, Sidiki Kaba, entre dans le cadre du plan national de riposte contre le COVID-19. Il s’agit d’un hôpital de niveau 2 qui va couvrir la ville de Touba et environs. Moins de deux mois après son inauguration, cet hôpital a déjà accueilli plus de 7 mille patients pour diverses pathologies.

Selon le quotidien national Le Soleil, cet hôpital qui compte tous les services de médecine générale a été installé dans la résidence des hôtes sise à l’héliport, pour “suppléer” le centre de santé de Daroul Manane qui a été transformé en centre d’accueil pour les malades du coronavirus. Placé sous la direction du médecin colonel Abdou Khadre Fall, l’hôpital reçoit en moyenne 100 à 150 patients par jour.

“Depuis la fermeture du centre de santé de Darou Marnane, nous assurons la continuité des soins. Cela fait bientôt un mois et demi et nous tournons entre 7000 et 8000 patients avec une moyenne journalière de 100 à 150 personnes. Tous les services de médecine générale, du laboratoire à la radiologie en passant par la maternité ou plusieurs femmes sont suivis par la sage-femme”, a expliqué le Colonel Abdou Khadre Fall.

Et, parallèlement à sa mission, l’hôpital appuie souvent le centre de traitement de Daroul Manane. A preuve, des ambulances médicalisées de cet hôpital ont servi, à deux reprises, à évacuer des cas graves de COVID-19 à Dakar. Aussi, une partie de son effectif – quatre médecins militaires – est détachée au district sanitaire, dans le centre de traitement des épidémies. Une manière, souligne le médecin colonel, d’apporter leur contribution dans cette lutte contre la pandémie.

Ce vendredi 1er mai, Touba et Mbacké ont enregistré cumulativement 7 cas positifs. Les patients ont internés dans les centres de traitement de Touba.

Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

  1. c est ça une riposte
    c est domaine que maîtrise bien les militaires
    c est un exemple de solutions ces hôpitaux de campagne mais ça confirme aussi que la sante est en retard en 60nans d independance la 2ieme ville du senegal n est pas assez équipée ……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer