Actu Stars
A la Une

Sir Sadio, brillant footballeur et seigneur philanthrope

Finalement, il a hérité de la deuxième place. Sadio Mané qui a récemment déclaré que Karim Benzema méritait le Ballon d’or de cette année, avait vu juste : l’international français du Real de Madrid a été finalement sacré hier, au cours d’une cérémonie riches en symboles, forte en émotions. Sadio Mané, arrivé juste derrière le capitaine madrilène et devant Kevin De Bruyne, est ainsi entrée dans l’histoire du football africain en devenant, 27 ans après George Weah, le deuxième joueur du continent à accéder au podium. Il y a eu mieux pour le natif de Bambaly.

Si on ne le dit pas aujourd’hui, on ne le dira sans doute jamais : le nom de Sadio Mané est marbré dans l’histoire, la grande Histoire du football mondial. Locomotive de l’équipe du Sénégal, championne d’Afrique en 2022, finaliste de la Ligue des champions, celui qui fut classé – injustement –  4e lors de l’édition 2019, derrière son ancien coéquipier Virgil Van Dijk, est le premier joueur de l’histoire du football à remporter le prix Socrates qui consacre les joueurs les plus engagés dans des actions sociétales et caritatives. C’est ainsi une sorte de revanche que l’histoire réservait au prodige de Bambali, Sir Sadio, seigneur philanthrope.

Ce serait sans doute une injustice de plus s’il venait à raccrocher les crampons sans un suprême sacre individuel, lui à qui l’impitoyable galaxie du football a volé le Ballon d’or décerné finalement à Léo Messi en 2019. La Pulga l’avait lui-même reconnu, il a voté pour Sadio Mané qui cette année-là, plus que quiconque, méritait le sacre. Gracias, Messi. Et, heureusement, l’histoire sait reconnaître les siens. S’il est « content de faire tout (ce qu’il) fait pour  toutes ces personnes chez lui, au Sénégal  pour que la vie soit meilleure », le monde du football prouve à travers lui, à travers son sacre « à la Socrates », ses envies humanistes.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page