Actu Stars
A la Une

MALAL TALLA SUR LA SORTIE DE NITT DOFF : « C’est dégueulasse » !

Dans le cadre de la riposte contre le coronavirus, le président de la République qui avait prévu de rencontrer l’opposition parlementaire a finalement élargi ses rencontres à plusieurs acteurs de la vie sociale dont ceux des Cultures urbaines. A cet effet, Dip Doundou Guiss, Didier Awadi, OMG, Gun Man Xuman, Fou Malade et Matador ont été reçus par le président Macky Sall.
Quelques jours après cette audience, Nitt Doff a fait une virulente sortie dans laquelle il a ouvertement tancé le groupe qui s’était rendu au Palais en les taxant de « charognards ».

Membre de la délégation, Fou Malade s’est fait l’avocat de ses compères non sans dénoncer l’attitude de Nitt Doff qui d’ailleurs, « a touché trois millions de Latif Coulibaly, alors ministre de la Culture ».

« On n’a pas demandé à rencontrer Macky, c’est important. On n’a pas décidé d’aller par nous-mêmes. C’est le palais qui a choisi Awadi, Dip Doundou Guiss… J’étais le seul que le palais n’avait pas choisi, car le protocole croyait que je serais à l’audience du mouvement Y en a marre. J’ai pris la place d’Amadou Fall Bâ qui dirige la Maison des cultures urbaines. Il était dans la liste, mais dès qu’il a vu que Matador avec qui il travaille y était aussi, il m’a donné sa place », précise d’abord Fou Malade. Revenant sur le contenu de leurs discussions avec le chef de l’Etat, l’auteur de « Fou Malade » renseigne que le chef de l’Etat leur a dit « sa satisfaction » par rapport au travail de sensibilisation qu’ils font. « Après, il nous a demandé si notre secteur est affecté. Nous lui avons fait savoir qu’il n’y a plus de concert qui fait travailler 15 jeunes, nous lui avons dit bien sûr que nous sommes affectés. Il en est de même des festivals qui n’auront plus lieu. De même, les formations dans les instances de Hip-hop n’auront pas lieu », ajoute encore le rappeur. Voilà pourquoi Macky Sall, leur a demandé des « nouvelles » du fonds destiné au soutien des cultures urbaines. « Nous lui avons répondu que le fonds est arrêté à 500 millions et nous lui avons rappelé qu’il avait promis de le porter à 1 milliard. Pour nous taquiner, il a dit que c’étaient juste des paroles de campagne, mais il nous a dit qu’il va mettre 500 millions de plus dans le fonds des Cultures urbaines. En outre, Macky Sall a souligné que le ministère va rencontrer les acteurs et identifier les impactés ; ce qui veut dire qu’il ne parle pas de nous, mais de tout le monde », ajoute encore Malal Talla.

Revenant sur les accusations de Nitt Doff, « Fou Malade » souligne que ce dernier ne doit pas parler de charognards. « Ce n’est pas le Hip-hop qui a convoqué, mais c’est l’Etat qui a appelé. Dip est le numéro 1, Omg de même pour les femmes, Awadi et Xuman ont la légitimité d’y être, moi je travaille dans les centres…», précise-t-il.

Selon Malal Talla, Nitt Doff qui « n’œuvre pas plus que ceux qu’ils accusent de charognards dans le social », « ne peut pas se battre » avec lui dans le social. « J’ai construit des centres Hip-hop en formant des ex-détenus, ce sont des actions sociales. J’interviens en banlieue et crée des espaces alternatifs », liste Fou Malade qui pense qu’il est « dégueulasse » de parler de parts. « Il n’y a pas de gâteau ! il passe tout son temps à se faire passer pour quelqu’un qui ne fricote pas avec les politiques mais il ment. Latif Coulibaly (alors ministre de la Culture) lui a remis 3 millions en 2018, sans que cela ne passe par les procédures normales », révèle Fou Malade.

Avec Jotaay.net

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page