Actu Stars
A la Une

MACKY SALL SUR LE STADE DE DIAMNIADIO : « Il sera autonome en eau et en électricité »

Depuis 1985, date de la construction du Stade de l’Amitié, devenu Stade Léopold Sédar Senghor, le Sénégal n’avait pas construit de stade. 35 ans après, le pays des « Lions de la Teranga » envisage la création d’un stade de rêve, un stade à la Russe, qui empruntera les contours et les atours de celui Spartak de Moscou, encore appelé Otkrytie Arena. Prévu pour abriter 50 000 places, (contre 45 360 pour celui du Spartak et 60 000 pour le stade Senghor), la construction de l’infrastructure devrait prendre 18 petits mois, avant sa livraison et son inauguration prévue le 20 août 2021, selon les délais avancés par le président de la République, Macky Sall qui a officiellement lancé les travaux ce jeudi 20 février à Diamniadio.

Avec ce délai, ce nouveau stade déjà baptisé « Stade Sénégal », en attendant sans doute de lui trouver un parrain, pourra accueillir les jeux olympiques de la jeunesse « Dakar 2022 », prévus moins d’un an après. « Ce stade accueillera les jeux olympiques et certainement après d’autres compétitions (comme la CAN que le chef de l’Etat sénégalais veut organiser…dans quatre ans). Il a un système autonome en eau et en électricité », renseigne le président Macky Sall qui énumérant également « une piste d’athlétisme » à côté du stade avec une tribune de 2000 places et d’autres terrains de football.

Pour le moment, le coût réel d’acquisition du Stade Sénégal est estimé à 150 milliards de francs CFA. Il « répondra aux normes internationales », garantit le président de la République.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page