Actu Stars
A la Une

Les Lions héritent de l’Angleterre en 8es et empochent 8 milliards Fcfa

Le Sénégal a franchi l’Equateur. A l’issue d’un match impérial, les poulains d’Aliou Cissé ont rendu fier tout en peuple en suant de ‘’Jom’’ de ‘’Fulë’’ et, surtout, de ‘’fit’’. Après près de 100 minutes intenses, Ismaïla Sarr (44e) et l’homme du match, Kalidou Koulibaly (70e) ont décroché leur ticket pour le second tour de la Coupe du monde. Une deuxième dans l’histoire des Lions du Sénégal après la belle épopée de 2002.

Ils étaient bons à tous les étages. Malgré quelques imprécisions dans les dix premières minutes, les champions d’Afrique ont prouvé qu’ils n’ont pas usurpé leur titre. Il le fallait sans doute pour feu Pape Boubou Diop, premier buteur de l’histoire du Sénégal en Coupe du monde, arraché à notre affection le 29 novembre 2020. Il le fallait aussi et surtout, parce que cette équipe mérite de figurer dans la cour des grandes Nations du football présentes au Qatar.

Excellent en défense avec des latéraux aussi infranchissables qu’ inarrêtables, et surtout une charnière centrale commandée par le capitaine Koulibaly – qui rappelle aux férus un certain Roger Mendy – l’équipe du Sénégal a, de bout en bout, dominé ce match qu’il fallait gagner à tout prix. Aliou Cissé pouvait pour ce faire, compter sur la solidité défensive avec un Mendy plus que rassurant, mais aussi un milieu de terrain qui maîtrisait bien son sujet. Gana et Pape Guèye, Pathé Ciss ont pu faciliter la tâche d’une attaque conquérante, conduite par un immense Isamaïla Sarr. Virvoltant, le garçon a grandi et…bien grandi vu sa belle prestation, sanctionnée par un pénalty qu’il a lui-même transformé à la 44e.

Aux côtés d’Ismaïla Sarr, Boulaye Dia et Iliman Ndiaye ont également été énormes. Si le premier nommé n’a pas réussi à tromper la vigilance du gardien adverse, son poids a bien pesé sur la défense de l’Equateur qui a été malmenée pendant tout le long du match. Chapeau également à Aliou Cissé qui a sans doute su tenir le bon discours et user de ruse quand il fallait, à la dernière minute du temps règlementaire, casser le rythme d’une équipe équatorienne qui ne cherchait qu’un petit point pour franchir les 8es de finales au détriment du Sénégal qui a finalement pris le dessus et hérite de l’Angleterre dimanche prochain pour le compte des 8es de finale.

Prime des Lions

Comme chaque année, le grand vainqueur de la Coupe du monde recevra une prime pour son titre de champion du monde. Mais elle n’est pas la seule : chaque équipe qualifiée touche une somme selon son classement lors de la compétition. Et cette année au Qatar, la Fifa va rondement récompenser les fédérations participantes. Qualifié hier pour les 8es de finales, le Sénégal recevra au moins  13 millions de dollars chacune (12,6 millions d’euros), soit plus de 8 milliards 200 millions de francs CFA. Quant aux pays qui se hisseront aux 5 e, 6 e, 7 e et 8 e places, c’est-à-dire jusqu’en quarts de finale, auront droit à une prime de 17 millions de dollars chacun (16,5 millions d’euros), soit plus de 10,7 milliards de francs Cfa. Le jackpot est évalué cette année à plus de 42 milliards de francs Cfa.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page