Actu Stars
A la Une

ENLEVÉE DEVANT LA RTS ET VIOLÉE : Lady Mounass craque en racontant sa mésaventure

C’est les larmes aux yeux qu’elle a dû “abdiquer” face aux feu roulants des questions de la présentatrice. Lady Mounass a fini par craquer en évoquer la sombre histoire de viol dont elle a été victime alors qu’elle était âgée de 20 ans. “C’est la première fois que j’en parle. Des animateurs comme Kebs Thiam ou encore Dj Boubs ont eu vent de l’information et m’ont appelé au téléphone pour s’enquérir de la situation. Mais je n’ai jamais voulu en parler. Sister Thiaba m’a beaucoup soutenu à cette période, elle était à mes côtés pour me permettre de traverser cette période très difficile de ma vie, de ma carrière parce que c’est arrivée dans le cadre de ma musique”, révèle Lady Mounass dans une vidéo mise en ligne par Seneweb.

Selon elle ce cas de viol l’a d’ailleurs poussé davantage dans la musique. “Cela me permet d’oublier, quand j’ai mal “, ajoute-t-elle. Revenant sur les faits, elle raconte qu’ils se sont déroulés en 2011, le 19 septembre, plus précisément. Enlevée devant les locaux de la RTS par deux inconnus alors qu’elle venait de participer à une l’émission “Talents banlieue”. Ses bourreaux “avaient l’allure de marabouts”, se rappelle-t-elle avant d’ajouter, “ils m’ont ensuite envoutée et je les ai suivi. J’ai eu de la chance, car je ne devrais pas sortir vivante dans cette affaire”. “Ils m’ont kidnappé de 18 heures jusqu’à 00 heures. C’était la première fois de ma vie, je n’avais jamais connu un homme auparavant”, regrette-t-elle encore.

Cette affaire n’a pas manqué de susciter un énorme choc psychologique chez elle. “J’étais devenue complètement folle pendant un mois. Et, si je ne suis pas totalement perdue, je le dois à mon grand frère et à d’autres bonnes volontés qui m’ont soutenue, m’ont remonté le moral”, tempère Lady Mounass. A la question de savoir si elle avait saisi la justice, l’auteur de “Banana” précise qu’elle avait déposé une plainte contre des gens qui ont finalement été libérés. “Je ne veux plus en parler parce que cela réveille de douloureux souvenirs. Je n’en ai d’ailleurs jamais parlé en public. Des ONG ont abordé le sujet avec moi, Kebs Thiam a beaucoup insisté pour que j’en parle avec elle quand elle était à la 2STV. Mais, je n’ai jamais voulu en parler. Aujourd’hui, je pense qu’il fallait que je le fasse pour les gens sache un peu ce que j’ai vécu et qu’ils évitent de me juger sur de fausses apparences. J’en parle également, parce que je ne veux que cela arrive à d’autres filles”. A ceux qui lui reproche de ne “s’amouracher” qu’avec des “toubabs”, Lady Mounass rétorque qu’à un moment donné, elle était “dégoûtée” par l’homme (sénégalais).

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer