Actu Stars
A la Une

Bakary Cissé, journaliste, proche de Pape Diouf : « Quand il a su que j’étais malade du Covid-19, il m’a dit… »

Dans la presse, il est sans doute l’un des plus proches de l’ancien président de l’Olympique de Marseille. Bacary Cissé, journaliste au quotidien sportif Record, raconte les derniers mots qu’il a échangés avec son « père ». Lui-même atteint du coronavirus avant Pape Diouf, Babacary Cissé a reçu un message de soutien de celui-ci. En ces moments cependant, Bacary Cissé ne savait pas que Pape Diouf était en train de lui dire adieu ! « Quand il (Pape Diouf) a appris que j’étais malade du Covid-19, il m’a envoyé un message, jeudi dernier, pour me dire « tiens bon » avant de m’informer aussi de sa maladie : depuis quelques jours, une angine me complique la vie. Ce matin un peu plus que d’habitude, mais j’ai quand même la force de penser à toi, en espérant que les choses aillent bien », raconte d’abord Bacary Cissé avant de craquer et fondre en larmes. Dans des propos relayés par nos confrères du journal record, il ajoute : « Le lendemain, il me rappelle pour me dire qu’il est admis à Fann et qu’on lui avait fait le prélèvement et que, s’il est positif, il sera transféré à Diamniadio. Il dit alors à la dame qui le suivait : « Ah si je suis transféré à Diamniadio, je vais y retrouver mon fils qui y est hospitalisé. On pourra parler de football ».

Interné au service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Fann, Pape Diouf dont le cas était devenu critique a fini par rendre l’âme ce mardi. Il est ainsi le premier patient décédé du coronavirus au Sénégal. Agé de 68 ans, l’ancien président de l’Olympique de Marseille, éminent journaliste sportif est parti au moment où le monde a arrêté de jouer au foot. Mais, le Pape de Marseille est parti avec une immense gloire. La rédaction de dakarpresse.com s’associe à la douleur qui frappe le monde du sport et de la presse, pour présenter ses condoléances les plus émues à la famille du défunt.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page